Observatoire du nucléaire

— Organisme indépendant de surveillance de l’industrie nucléaire —

Accueil > Communiqués > Projet de vente de réacteurs nucléaires par M. Sarkozy à M. Kadhafi : (...)

Publié le 17 avril 2012

Projet de vente de réacteurs nucléaires par M. Sarkozy à M. Kadhafi : l’Observatoire du nucléaire apporte la preuve

Le Président de la République Nicolas Sarkozy a catégoriquement nié mardi 17 avril sur France inter avoir voulu vendre une centrale nucléaire à la Libye de Mouammar Kadhafi.

L’Observatoire du nucléaire apporte ce jour la preuve du mensonge de M. Sarkozy, en publiant le texte l’accord de coopération nucléaire signé le 25 juillet 2007 par MM Sarkozy et Kadhafi, accord liant la France à la "Grande Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire Socialiste", autrement dit la Libye de M. Kadhafi.

Texte de l’accord

Certes, cet accord a été formellement signé par M. Kouchner, à l’époque ministre des affaires étrangères, mais c’était bien entendu sous l’autorité de M. Sarkozy qui était d’ailleurs présent au moment de la signature, avec M. Kadhafi, comme en attestent de nombreuses photos et vidéos.

MM Sarkozy et Kadhafi le 25 juillet 2007 à Tripoli pour la signature de l'accord prévoyant la construction par la France de centrales nucléaires en Lybie.
MM Sarkozy et Kadhafi le 25 juillet 2007 à Tripoli pour la signature de l’accord prévoyant la construction par la France de centrales nucléaires en Lybie.

L’Observatoire du nucléaire rappelle que cet accord prévoit entre autres que :

  • "La France et la Grande Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire Socialiste [sont] conscientes de l’importance d’étendre l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire"
  • "La Grande Jamahiriya souhaite (…) passer de contrats avec des institutions et des entreprises françaises pour l’achat et la construction de centrales nucléaire"
  • "L’objectif des parties au mémorandum" est d’autoriser "les institutions et entreprises industrielles des deux pays à œuvrer conjointement en vue de la réalisation de projets de production d’énergie nucléaire"

Par cet accord injustifiable, M. Sarkozy souhaitait clairement livrer des centrales nucléaires au dictateur Kadhafi. CQFD.

L’Observatoire du nucléaire attire d’ailleurs l’attention de l’opinion publique sur le fait que cet accord est toujours en vigueur à ce jour. Il est donc nécessaire que M. Sarkozy, ou à défaut son successeur, dénonce cet accord indécent : avec ou sans Kadhafi, l’avenir et l’autonomie de la Libye passe par les énergies renouvelables, à commencer par le solaire, et non par l’achat ruineux d’une technologie aussi dangereuse que le nucléaire.

Enfin, l’Observatoire du nucléaire nie à Mme Lauvergeon, ex-Présidente d’Areva, la capacité à donner des leçons de morale : elle n’a jamais eu aucun scrupule à passer des accords avec des dictatures, à commencer par la Chine, ou avec des régimes autoritaires et antidémocratiques en Afrique ou ailleurs.

Soutenez l'Observatoire du Nucléaire